Une herbe suisse vendue comme substitut au tabac

Une entreprise Suisse spécialisée dans le Bio,  a proposé à l’Office Fédérale une nouvelle herbe riche en CBD en tant que substitut au tabac, en raison de sa très faible teneur en THC et de sa conformité aux lois fédérales suisse.

Les ventes seront limitées au pays, en raison de nombreuses contradictions juridiques et européennes.

La Fedora

La souche « Fedora », produit du CBD à 7,2%, et reste quasi nulle en THC soit 0,04% … L’entreprise Bio Can se conforme à la loi suisse sur les stupéfiants dans la catégorie « loi sur l’alimentation », ce qui en fait une herbe comparable juridiquement à de la sauge…

Plusieurs entreprise innovante se concentre sur la fabrication et la commercialisation des matières premières du chanvre et du CDB. Les fleurs de cannabis de Fedora sont de dominance sativa, riches en CBDa / CBD et terpènes, de culture biologique suisse, sous serre.

« Le produit contient tous les principes actifs du cannabis, y compris l’effet calmant le cannabinoĂŻde CBD, sans ĂŞtre enivrant, » – Dario Tobler, directeur gĂ©nĂ©ral de Bio Can

La CBD est dĂ©jĂ  enregistrĂ©e auprès de l’office fĂ©dĂ©ral de la Santé ; dès le 1 mai 2017 tout commerce qui souhaite vendre des produits Ă  base de chanvre CBD doivent s’enregistrer auprès de l’office fĂ©dĂ©ral compĂ©tant. Cette marijuana est actuellement vendue en Suisse Ă  hauteur de 25 francs suisse (23 euros) pour 10 grammes.

Selon le droit suisse, la consommation ou la possession de cannabis (10g) ramène une amende de 100 francs suisse dans les caisses de l’état. Pour l’instant, selon un porte-parole de la police de Zurich, les autoritĂ©s procĂ©deront comme Ă  l’accoutumé : le cannabis sera confisquĂ© et analysĂ© si le paquet est dĂ©jĂ  ouvert et que le consomateur n’a pas la quittance d’achat, la teneur en THC doit ĂŞtre infĂ©rieur Ă  1% pour qu’il retourne Ă  son propriĂ©taire… Par contre si le THC est supĂ©rieur Ă  1%, l’apprĂ©hendĂ© devra payer en plus de l’amende, les frais d’analyse…

La Suisse & l’UE

Les produits Ă  base de CBD ont connu un regain de popularitĂ© cette annĂ©e Ă  Zurich. Plusieurs entreprises ont cultivĂ© des plants de cannabis (chanvre) sous serre, conformĂ©ment aux normes mĂ©dicale. Mais la Suisse n’est pas membre de l’Union EuropĂ©enne, les ventes de “Hempvetic” seront limitĂ©es dans le territoire.

L’UE accepte théoriquement un THC élevé à 0,3%, la Suisse se montre plus généreuse avec un THC à 1%. La production Suisse est actuellement interdite dans le reste de l’Europe, mais les producteurs contournent ce problème en offrant des huiles, des extraits très bas en THC, pour satisfaire aux exigences de la communauté Européenne et à l’étranger.

Source : http://biocan.ch/

Ă€ lire Ă©galement

Vous souhaitez partager cette article ?